iOS 12

Nous avions repris lors de notre dernier article les grandes lignes des révélations d’Apple pendant la WWDC 2018, notamment au sujet du nouvel iOS 12. Si vous avez manqué cette rencontre incontournable, vous pouvez toujours jeter un oeil sur notre article à ce sujet. Nous poursuivons dans cette seconde partie de l’article notre intérêt pour les nouvelles révélations Apple lors de la WWDC 2018, en nous focalisant cette fois-ci sur les perspectives qu’ouvrent les futures résolutions d’Apple pour le développement mobile sur iOS.

ARkit 2

Nous l’avions précédemment mentionné, les progrès révélés par Apple en matière de Réalité Augmentée sont probablement ce qu’il y avait de plus remarquable. En présentant son ARkit 2, Apple espère voir les développeurs créer des applications de Réalité Augmentée plus “dynamiques” et plus “innovantes”, en leur conférant des outils aussi novateurs que pratiques.

A titre d’exemple, le nouveau format de fichiers “usdz”, conçu en partenariat avec Pixar pour afficher des objets en Réalité Augmentée dans leurs tailles précises, et simplifier leur partage. Ce format de fichier compressé sera supporté entre autres par Adobe, Autodesk, et d’autres éditeurs. Le but étant de faciliter l’intégration de l’AR pour les développeurs iOS.

Dans la même optique, la fonctionnalité QuickLook, qui exploite justement le format usdz pour permettre de visualiser les objets AR en 3D, dans leur taille réelle, dans un environnement réel.

En somme, l’ARkit 2 ouvre pas mal de perspectives pour le développement mobile. Des jeux et autres applications de détente et de divertissement, aux applications d’assistance professionnelle, notamment dans le domaine de l’architecture, de la décoration et de l’aménagement.

ARkit 2 et le format usdz sont déjà disponibles pour les membres du programme pour développeurs Apple. Le commun des développeurs devra attendre l’automne pour découvrir toutes ces nouveautés alléchantes.

Siri

Les assistants vocaux intelligents ont le vent en poupe, surtout avec le dernier Google Assistant. Il n’est pas question pour Apple de ne pas surfer sur la vague. Il était en effet question de Siri, l’assistant vocal intelligent iOS et de son ouverture aux applications tierces via les API Shortcuts (raccourcis). Il sera donc possible pour l’utilisateur d’être réorienté via
vers d’autres applications répondant à son besoin, ou pour les développeurs, d’intégrer l’assistant vocal à leurs applications. C’est sans doute l’une des options les plus attendues par les développeurs, qui ne manqueront pas d’intégrer les fonctionnalités Siri au profit de leurs applications dès la sortie d’iOS 12.

Screen time

C’est sous ce titre que seront regroupées les paramètres permettant une gestion plus pointue du temps de gestion des terminaux iOS. Il est certain qu’avec tout l’enthousiasme généré par l’annonce de Screen Time, les applications addictives comme les jeux dont la rentabilité dépend justement de ce paramètre, en seront grandement touchés. Si une baisse de la popularité ou du succès de ce type d’applications est à prévoir, aucune étude à ce sujet n’a encore été faite.

iOS et macOS, vers l’hybridité ?

Nombreux étaient les développeurs à espérer/attendre de voir la possibilité de porter les applications iOS sur macOS. Ce sera chose possible selon Craig Federighi, vice-président de l’ingénierie logicielle chez Apple. Mais cela prendra du temps, précise-t-il. Il ajoute que cela sera réservé uniquement aux applications développées par Apple dans un premier temps, au programme : Stocks, News, Home et Voice Memos. Les développeurs tiers pourront y accéder fin 2019.

A noter que les deux OS demeureront séparés, Apple ne comptant pas se passer l’Appkit au profit de l’UIkit pour l’instant. Un framework iOS permettra de faire tourner les applications en desktop sur macOS.

Laissez un commentaire