En échangeant avec nos clients et nos prospects, certains se demandent pendant l’étape de réflexion et avant le début du développement d’une application mobile quels sont les différentes façons de la développer.

J’essaye dans cet article de répondre à leurs questions en étant le plus simple possible.
Pour schématiser, il y a 2 façons de développer une application mobile : Natif & Hybride, il y a 2 façons également de développer une application en hybride : hybride natif & hybride web.
Je reprend un peu les terminologies existantes mais j’essaye de les nuancer.

Développement natif :
Développer une application en natif veut dire développer avec le langage de programmation recommandé par Apple ou Google.
– Swift ou Objective-c pour développer une application sous iOS.
– Java pour développer une application sous Android.
L’inconvéniant principal est le coût de ce développement quand il s’agit de développer l’application à la fois pour iOS ET Android puisqu’il faudra développer 2 fois en impliquant 2 profils de développeurs, des développeurs spécialisés en iOS, et des développeurs spécialisés en Android.

Développement hybride :
Lorsque il faut prendre en considération les contraintes budgétaires des clients ou de délais, le développement hybride peut-être la solution. Pour développer une application sur iOS & Android, plus besoin d’avoir recours à deux profils de développeurs, un seul développement suffit pour la même application sur iOS et Android. Je distingue, et la nuance est importante, les 2 modèles de développement hybride.

  • Développement en hybride web :
    Une application réalisée en hybride « web » est en réalité presque comme un site mobile, bien sûr plus optimisée, parce que les attentes des utilisateurs en terme d’interactivité et de réactivité de l’interface quand on est sur une application ne sont pas les mêmes.
    Il reste que l’application est développée avec les mêmes technologies du web et est ensuite « packagée » dans une application (l’icône qui permet de lancer l’app).
    Nous n’avons pas choisi cette voie chez DzMob puisqu’elle offre des performances moins optimales même si les avancées de technologies web comme Ionic Framework, permettent aujourd’hui de produire des interfaces très réactives et similaires au natif ou à l’hybride natif que j’explique ci-dessous.
  • Développement en hybride natif :
    L’hybride natif est un mix entre les 2 modes. On développe une seule fois et l’application est produite sur les 2 OS, mais surtout, l’UI produite est exactement la même qu’une application native. Ce n’est pas de l’HTML.
    Parmi les technologies qui le permettent : React Native (de Facebook), Appcelerator Titanium (parmi les pionniers et assez mature), Xamarin (Racheté par Microsoft), Native Script (de Telerik, très populaire).
    Ce modèle est même recommandé par rapport au développement natif quand il s’agit d’optimiser du budget et/ou de gagner en délai sur certains projets spécifiques : application pour salon avec une deadline assez courte est un cas fréquent.

Les enjeux des technologies hybrides par rapport au natif sont surtout la pérennité sur du long terme, la communauté pour la maintenance future du projet ou sur certaines problématiques très spécifiques et l’intégration de SDKs ou solutions tierces (mobile app tracking, push segmenté, solutions d’analytics, retargeting…) parfois moins simples qu’en natif.

Si vous avez un projet d’application mobile et que cet article vous a permis de clarifier les choses et que vous avez quand même des questions, n’hésitez pas à nous solliciter via le site de notre agence de développement d’applications. Nous vous répondrons sous 24h.

Laissez un commentaire